Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Musique, #Opéra, #Europe, #Amour, #Jalousie, #mort
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

A quoi pense donc un spectateur lambda lorsqu’il est question de La Wally, opéra d’Alfredo Catalani créé en 1892 à la Scala ? Au film Diva de Jean-Jacques Beineix bien évidemment. Et voilà ce qui fait que La Wally est réduite à sa plus simple expression : son air, tronqué du reste de toute sa partie chorale. Opéra très peu donné, La Wally semblait définitivement enterrée sous son avalanche dans les montagnes du Tyrol lorsque les opéras de Genève et de Monte-Carlo l’ont fait resurgir.

Le livret de La Wally composé par Luigi Illica tiré d’un roman et d’une pièce de théâtre de Wilhelmine von Hillern, Die Geyer-Wally suit les aventures de Wally dont le père lui choisit un parti dont elle ne veut pas. Rien de révolutionnaire donc pour un metteur en scène dans ce drame montagnard.

Curieusement, dans une époque où la sur-utilisation de la vidéo envahit les plateaux, le metteur en scène Cesare Lievi a opté pour un tout autre traitement, réservant la vidéo pour des interludes peu heureux d’un aigle tournoyant entre les actes. « Carton pâte » ont gémi les détracteurs de la proposition ! Pas si simple. En observant le plateau, ce qui frappe, c’est cette ancienne carte qui sert de tapis de sol et ces unités verticales qui semblent surgir de ce sol. La scénographie fait penser à ces livres pour enfant qui font apparaître la scène en relief à mesure que les pages sont tournées.

Cette conception d’Ezio Toffolutti fait ressortir La Wally d’un vieux livre de contes, permet ainsi d’en justifier les incohérences, rappelle sa longue absence des scènes et évite soigneusement toute transposition contemporaine hasardeuse qui n’aurait pas de sens. Paradoxalement, l’apparence du vieux (l’apparent carton-pâte) fait finalement office de traitement contemporain de l’œuvre.

Dans la fosse, Maurizio Benini n’a, en l’occurrence, pas le geste carton-pâte. Avec rigueur et enthousiasme, il emmène l’orchestre de Monte-Carlo vers la perfection et utilise habilement les longs moments de changement de décor pour faire entendre aux spectateurs la qualité de la musique de Catalani, comme pour mieux faire regretter que cette œuvre ne se donne que rarement.

Sur le plateau, Zoran Todorovitch campe un Giuseppe Hagenbach fanfaron, bravache. Mais la qualité scénique du ténor ne doit pas masquer son interprétation inégale du rôle. Si son chant devient plus rond en milieu de représentation, les stridences du début et surtout de la fin de l’ouvrage en font le maillon faible du plateau. La Basse In-Sung Sim impressionne en Stromminger : il terrasse la scène et la salle de sa voix et de sa présence et il joue à la perfection le faire-valoir, le protecteur de Lucio Gallo qui fait porter à la perfection toute la déconvenue de la misère humaine à son rôle Vincenzo Gellner. Le rôle travesti de Walter, jeune musicien ami d’enfance de Wally est magnifiquement porté par Olivia Doray qui rend à merveille la fougue de la jeunesse.

Reste le rôle-titre La Wally qui n’aura jamais tant mérité son article défini qu’en cette occasion. La très wagnérienne Eva-Maria Westbroek endosse le costume de contradictions de La Wally : sa voix envahit le plateau, la salle puis l’instant d’après montre toutes ses faiblesses de femme humiliée. Eva-Maria Westbroek rend toutes les contradictions du personnage et interprète le désormais célèbre Ebben? Ne andró lontana à en faire oublier définitivement Diva.

La représentation de La Wally à Monaco aura donc réussi à réconcilier une partie du public avec un ouvrage dont il est permis de se demander pourquoi les partitions sont restées si longtemps en rayon.

Opéra de Monte-Carlo - La Wally d'Alfredo Catalani ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comOpéra de Monte-Carlo - La Wally d'Alfredo Catalani ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Opéra de Monte-Carlo - La Wally d'Alfredo Catalani ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comOpéra de Monte-Carlo - La Wally d'Alfredo Catalani ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Opéra de Monte-Carlo - La Wally d'Alfredo Catalani ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article