Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Musique, #Europe, #Epoque moderne, #Religion
[Musique – Théâtre des Variétés – Monaco] Crescendo : à la recherche de Salomone Rossi

Si vous ne connaissez pas Salomone Rossi, ne commencez pas à angoisser. Personne dans la salle des Variétés ce mardi 11 novembre ne le connaissait davantage. Et pour combler cette lacune, Crescendo, qui organisait son dernier concert public avec la complicité de Barbara Begelsbacher, membre actif de l’association, a invité les Profeti de la quinta, ensemble vocal spécialisé dans le répertoire négligé des XVIème et XVIIème siècles.

Pour camper le décor, la public a pu d’abord découvrir, outre un compositeur méconnu, le contexte historique de son époque grâce au film documentaire, heureusement sous-titré, de Joseph Rochlitz A la Recherche de Salomone Rossi qui tente de retrouver les origines de ce compositeur. Cet intéressant documentaire, prenant appui sur le concert donné par les Profeti della quinta à Mantoue, ville de Salomone Rossi, nous révèle un musicien de la cour des Gonzague, sans doute né en 1589 et disparu dans une des tourmentes antisémites récurrentes de ces périodes troublées.

Outre la vie singulière de ce musicien de cour, libre en tant que juif d’aller et venir dans la ville sans rouelle, signe distinctif imposé aux Juifs du Moyen-âge et de l’époque moderne, le film fait la démonstration que la vague antisémite de 1603 à Mantoue qui a ramené Salomone Rossi au traitement ordinaire de la communauté juive dans un ghetto a profondément bouleversé la musique de cette époque.

En effet, si le Salomone Rossi, musicien de cour, composait en italien de la musique de son temps, de la musique de commande, ne se privant pas de produire quelques madrigaux érotiques, il sera le premier à éditer de la musique en langue hébraïque rappelant l’exil des juifs de la diaspora sitôt la communauté enfermée dans son ghetto. Ce passage quasi forcé d’une musique acculturée à une musique plus centrée sur la communauté est le trait le plus intéressant à observer pour la société et la musique de cette époque.

Dans la deuxième partie de la soirée, l’ensemble Profeti della quinta composé de deux contre-ténors, deux ténors et une basse accompagné de temps en temps au chitarrone ont interprété le répertoire de Salomone Rossi alternant les chants tantôt en italien tantôt en hébreu pour rappeler les deux époques de sa vie avant de se lancer dans un répertoire de la même époque, en alternant chants religieux et chants plus légers, comme un clin d’œil à ce que fut la musique de Salomone Rossi.

Profeti della quinta©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comProfeti della quinta©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Profeti della quinta©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comProfeti della quinta©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Profeti della quinta©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

A la recherche de Salomone Rossi – Générique

Commenter cet article