Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Cinéma, #Europe, #Epoque contemporaine
[Cinéma - Variétés - Nice] Cause « Humpday », « Do not disturb »

Dans la famille « Bromance (1) », je demande l’original … et la resucée (c’est quand même plus imagé que « remake »).

L’original c’est le film Humpday de Lynn Shelton lauréat du Festival de Sundance et présenté en 2009 à la Quinzaine des Réalisateurs. La « resucée » (en même temps, le thème du film me fait douter de la pertinence de ma traduction), c’est Do not Disturb d’Yvan Attal.

Le synopsis est identique : deux anciens copains de fac se retrouvent après de longues années : l’un est installé (maison, femme, travail), l’autre n’en finit pas de bourlinguer. Un soir de beuverie, ils décident de coucher ensemble et de filmer leurs ébats pour le présenter au Festival du porno de Hump. "Ce n’est pas du porno mais une performance artistique" clament-ils. Mais comment faire avaler la couleuvre à Madame une fois les vapeurs de l’alcool dépassées ? L’embobiner ? Pas de chance, Madame connaît le festival et perturbe le projet.

La force de Humpday, c’était l’effet de surprise dont ne peut plus bénéficier Do not disturb. La force de Do not disturb, peut-être une meilleure concentration sur les personnages, sur la « psychologie comparative masculine » dans la deuxième partie du film.

A voir quoi qu’il en soit et … à comparer.

(1) La Bromance (mot valise formé sur « Brother » et « romance ») désigne un genre cinématographique qui regroupe les films de potes avec des potes sur des potes.

Voir les commentaires