Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

[Patrimoine – Berne – Suisse] Berne au jour du jugement dernier

Berne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Berne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

(Au « Que philosopher c’est apprendre à mourir » de Montaigne est-il permis d’opposer un  « Que confiner c’est apprendre à rattraper son retard ». Voici donc le rattrapage de neuf mois de silence sur ce blog.)

Rattrapage 3 : juillet 2019 – Berne

Il paraît que Les Animaux malades de la Peste, fable de Jean de La Fontaine est l’un des textes les plus recherchés sur Internet. Cela sonne comme une tentative d’exorcisme. Mais pourquoi dans cette tentative et ne pas aller au bout de la démarche jusqu’à l’au-delà ?  Au milieu des chemins de notre vie, ce pourrait être Dante mais ce sera le portail de l’ex-Cathédrale de Berne ou Berner Münster.

En effet, la capitale fédérale présente un petit bijou de sculptures patrimoniales avec le portail de la collégiale Saint-Vincent de Berne autrement dénommée la Berner Münster qu'il est possible d’analyser pendant plusieurs heures. Cette collégiale construite dans un style gothique à partir de 1421 fut conçue catholique pour devenir centre protestant avec la Réforme qui s’installa dans la ville en 1528.  Chose surprenante, le bâtiment passa du catholicisme au protestantisme sans les excès iconoclastes observés dans d’autres lieux.

Afin de rappeler aux fidèles un certain nombre de règles simples lorsqu’ils entrent ou sortent du bâtiment, l’ensemble est consacré au Jugement dernier tel que décrit dans l’Apocalypse : « Je vis alors un grand trône blanc et celui qui y était assis. La terre et le ciel s'enfuirent loin de lui et l'on ne trouva plus de place pour eux. Je vis les morts, les grands et les petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts. Un autre livre fut aussi ouvert : le livre de vie. Les morts furent jugés conformément à leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qu'elle contenait, la mort et le séjour des morts rendirent aussi leurs morts, et chacun fut jugé conformément à sa manière d'agir. Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. L'étang de feu, c'est la seconde mort. Tous ceux qui ne furent pas trouvés inscrits dans le livre de vie furent jetés dans l'étang de feu. ». Afin que nul – surtout ceux qui ne savaient pas lire l’Apocalypse dans le texte – ne l’ignore, cette description fut sculptée.

C’est le sculpteur Erhart Küng, originaire de Westphalie, qui fut chargé de représenter le Jugement dernier en grès et en 294 figurines. La composition choisie obéissait à un ordre particulier. Dans le tympan central, sous les trompettes des anges, l’archange Michel pèse les âmes en brandissant son épée et sépare le bon grain de l’ivraie, les élus et les damnés. A droite de l’archange, les élus se dirigent vers la porte dorée synonyme de vie éternelle tandis qu’à la gauche de l’archange, les damnés finissent dans les tourments puis dans le feu de l’enfer. Au-dessus dans les premières voussures, les anges portent les instruments de la passion du Christ : couronne d’épines, croix, etc. Ils sont surplombés par les prophètes puis au-dessus d’eux, les douze apôtres et la Vierge aboutissent au sommet au Christ en majesté.

Le protestantisme aurait-il donc laissé intact l’œuvre originelle ? Pas tout à fait. A l’origine, comme dans nombre de compositions de cette époque, le trumeau central portait une statue de la Vierge. La Vierge au centre de la composition ne se révélant pas franchement en conformité avec la nouvelle religion, elle fut avantageusement remplacée dès 1575 par une allégorie de la Justice, œuvre du sculpteur Daniel Heintz accompagnée de deux anges.

Paradis, enfer, la question n’est pas nouvelle et n’est pas encore tranchée. Barbara d’ailleurs ne préférait-elle pas vivre en enfer que de mourir en paradis ?

Berne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comBerne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Berne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comBerne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Berne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comBerne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Berne - Berner Münster - Tympan ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article