Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Musique, #Amour, #opérette, #Europe, #Patrimoine
"Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Opéra de Toulon ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

"Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Opéra de Toulon ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Au commencement, il y eut le désormais incontournable Palazzetto Bru Zane qui proposa à Pierre-André Weitz la mise en scène des Chevaliers de la Table ronde de Louis-Auguste-Florimond Ronger dit Hervé. Contemporain d'Offenbach, Hervé est considéré come un des pères de l'opérette et pourtant le public n’a retenu de lui que Mam’zelle Nitouche, popularisée par le cinéma et  que le même Pierre-André Weitz décide de mettre en scène également.

Mam'zelle Nitouche est une opérette ou comédie-vaudeville en trois actes et quatre tableaux sur un livret d’Henri Meilhac et Albert Millaud mise en musique par Hervé et créée au Théâtre des Variétés à Paris le 26 janvier 1883. Elle suit les frasques de l'organiste Célestin, professeur de musique au couvent des Hirondelles qui se transforme en Floridor (Hervé se prénomme Louis-Auguste-Florimond), compositeur à succès de musique légère la nuit. Une de ses élèves la jeune Denise de Flavigny devient à son tour Mam'zelle Nitouche, chanteuse à succès séduisant sous ce déguisement son propre fiancé, le lieutenant des dragons Fernand de Champlatreux.

Comme l’a déclaré un jour Jalil Lespert lors du tournage de Pas sur la Bouche d’Alain Resnais, face à ce type d’ouvrage, « il faut en faire des caisses ». Et Pierre-André Weitz ne s’en est pas privé. Prenant appui sur une tournette qui permettra tout au long du récit de jongler avec les trois lieux de l’action : le pensionnat, la scène et ses coulisses, elle symbolise ce tourbillon de la vie ; elle deviendra d’ailleurs le carrousel, le manège de la vie sur laquelle les personnages apparaitront et disparaitront. 

Et pour imprimer du rythme à l’ensemble, Pierre-André Weitz joue à plein avec les dualités omniprésentes dans l’ouvrage : double vie de Célestin, double vie de Denise de Flavigny, double vie de Fernand de Champlatreux qui, quoique fiancé se retrouve au cabaret, dualité frère-sœur (Mais c’est mon frère, ma sœur ! s’exclame la supérieure), dualité renforcé par le duo Olivier Py/Miss Knife jouant le double rôle de Loriot et de la Supérieure empruntant au passage voix et diction à l’inénarrable Micheline Dax.

Ce personnage haut en couleur tranche avec la rigueur de Sandrine Sutter dont chacun regrette que le rôle ne soit pas un rôle chanté quoique ses talents de comédienne en fassent une sœur revêche et rigoriste à souhait. Damien Bigourdan omniprésent dans ses deux rôles de Célestin et Floridor se démène sur scène tandis que  Lara Neumann dans le rôle-titre et Samy Camps en Fernand de Champlatreux complètent avec beaucoup de charme et d’énergie un plateau dynamique à souhait. 

Rien n’est négligé, l’ensemble du plateau bouge, chante, boit, rit, danse avec une frénésie communicative multipliant les effets et les excès pour le plus grand bonheur d’une salle qui ne demandait qu’à rire. Seul  Jean-Pierre Haeck à la baguette n’a pas dû s’amuser follement, menacé jusqu’à la dernière minute par une grève potentielle des musiciens qui aurait contraint le public à entendre la musique dans une réduction à deux pianos.

Accueilli par des ouvreuses cocardées et par un coq sur scène, la proposition présentée comme un opéra révolutionnaire, n’aura finalement pas livré tous ses secrets laissant le spectateur à ses conjectures.

Opéra de Toulon  - "Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Damien Bigourdans, Lara Neumann, Samy Camps et Olivier Py ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comOpéra de Toulon  - "Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Damien Bigourdans, Lara Neumann, Samy Camps et Olivier Py ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Opéra de Toulon  - "Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Damien Bigourdans, Lara Neumann, Samy Camps et Olivier Py ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comOpéra de Toulon  - "Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Damien Bigourdans, Lara Neumann, Samy Camps et Olivier Py ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Opéra de Toulon - "Mam'zelle Nitouche" d'Hervé - Damien Bigourdans, Lara Neumann, Samy Camps et Olivier Py ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article