Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Cinéma, #Musique, #Amérique du Nord
" Patti Cake$ "  de Geremy Jasper ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

" Patti Cake$ " de Geremy Jasper ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Elle rêve. Mais à quoi peut rêver Patricia Dombrowski, alias Patti Cake$, 23 ans, serveuse dans un bar miteux dans sa petite ville du New Jersey ? Mais de devenir une star pardi ! Et pas n’importe quelle star, une star qui se jette dans le public en délire qui l’acclame sous le feu des projecteurs. Ce qui pourrait n’être qu’une entame banale finit pourtant par symboliser le film tout entier.   

En plus d’être évidemment serveuse dans un bar évidemment miteux, Patti Cake$ doit s’occuper de sa grand-mère à la santé évidemment chancelante dont la couverture santé ne tient qu’à un évident fil. De plus, elle doit supporter une mère chanteuse évidemment ratée et évidemment instable. Et certains critiques parlent encore d’un film qui piétine les clichés…

Tant d’évidences pourraient être un prétexte à montrer l’Amérique sans le rêve, l’Amérique sans le  « way of live », les États-Unis des déclassés, les États-Unis qui n’ont plus que leur rêve pour survivre sauf que le plus « feel good movie »  de l’année vient nous parachever l’évidence avec un « happy end » à la conte de fée qui contredit tout le propos. Certes Patti Cake$ se fait lourder de son travail, perd la couverture santé de sa grand-mère, part dans un concours musical fort mal outillée, le perd mais récupère tout à la fin : sa mère, l’argent, le contrat avec une maison de disque … tout !

La musique aurait pu sauver l’ensemble mais même sur ce chapitre, le film ne nous livre uniquement ce que la création musicale peut produire de plus vulgaire. Loin de la performance cinématographique et musicale de Sonita de Rokhsareh Ghaem Maghami, sorti l’an dernier le rap et le slam de Patti Cake$ dans ses « battles » sur parking deviennent une performance carrément en dessous de la ceinture. Verbiage d’insultes et de grossièretés, il ne sauve pas l’ensemble.

 

 « Patti Cake$ » - Drame musical de Geremy Jasper avec Danielle Macdonald, Bridget Everett, Siddharth Dhananjay – États-Unis - Date de sortie 30 août 2017 – Durée : 1h 49min

Nice - Cinéma Rialto ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comNice - Cinéma Rialto ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Nice - Cinéma Rialto ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article