Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Arts plastiques, #arts appliqués, #architecture, #Patrimoine
Le Voyage à Nantes 2017 © photo : Olivier Metzger

Le Voyage à Nantes 2017 © photo : Olivier Metzger

Ceux qui aiment l’art viendront à Nantes proclament le visuel du Voyage à Nantes. Wherever we are is museum (Tout lieu où nous sommes est musée) répondent Eva et Adèle, les autoproclamées jumelles hermaphrodites de l’art  qui habitent le visuel, version Thelma et Louise.

Effectivement, le Voyage à Nantes est une offre artistique permanente et  dispersée  sur le périmètre de la métropole nantaise, nous faisant divaguer d’une œuvre signée par un grand artiste d’aujourd’hui à un élément remarquable du patrimoine, alternant arts plastiques, lieux conviviaux, patrimoine ou architecture. Mais dans ce voyage, les œuvres d’art dispersées dans la ville transforment Nantes en centre d’art contemporain à ciel ouvert avec des œuvres qui communient avec le patrimoine ou qui se répondent à quelques hectomètres de distance.

Au centre de Nantes, par exemple, une grande roue excavatrice tronquée intitulée la Part manquante rend hommage à la fois aux loisirs, à l’industrie du sel omniprésente dans la région, à la nature par palmiers interposés. Vous cherchez la part manquante ? Cherchez bien ! Elle vous attend sur le parcours dans un lieu qui lui est plus adapté. Les artistes Daniel Dewar et Grégory Gicquel avec le Nu et la Roche exposent à la Hab Gallery et au cours Cambronne. Leurs sculptures de marbre rose explorent la nudité des corps à travers leur lieu de prédilection : la salle de bains.

Nicolas Darrot dialogue avec lui-même et à proximité. Sur la place, Graslin, dans un chapiteau  improvisé, il vous accueille avec Hécate. En revanche, dans la salle du théâtre Galin, avec BLKNTRNTL Nicolas Darrot déploie un grand drapeau noir mécanisé qui balaie la salle de manière métronomique. Si le drapeau fait référence à Black International, premier groupe anarchiste de Londres, le drapeau mécanique sur la scène renvoie à la poupe d’un navire de pirate qui n’attend que son metteur en scène.

Au château des Ducs de Bretagne, l’art contemporain se marie avec le patrimoine et le ludique avec la découverte. Le Paysage glissé propose à l’aide d’un toboggan arrimé à la muraille de faire découvrir à tous les remparts du château comme jamais ils ne les ont vus… à la manière d’un assaillant qui prendrait la poudre d’escampette après un assaut raté… le rire en plus, l’huile bouillante et les flèches en moins !

Enfin, et la liste des artistes et des œuvres est loin d’être exhaustive, les Anneaux de Patrick bouchain et Daniel Buren au nombre de dix-huit découpent  l’espace fluvial comme autant de méga-lunettes d’observation. Ces anneaux changent de couleur à la nuit tombante devenant bleu, vert, rouge transformant encore la  perception du fleuve, véritable métonymie de l’ensemble des propositions artistiques qui  transforment notre propre perception de la ville de Nantes. 

Compliqué ? Non suivez la ligne verte matérialisée au sol et laissez-vous guider !

Le Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comLe Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Le Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comLe Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Le Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comLe Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Le Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comLe Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Le Voyage à Nantes 2017 ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article