Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Arts plastiques, #Photographie, #Opéra
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Pour tous ceux qui par habitude lisent les programmes de l’opéra de Monte-Carlo dans les moindres recoins ou qui sur le site prennent l’habitude de jeter un œil sur le copyright des visuels, il est loin d’être un inconnu. Mais il reste un nom, un indice, une patte car peu de personnes ne sauraient le reconnaître. Alain Hanel est un photographe spécialisé dans les portraits d'artistes en représentation, danseurs ou chanteurs lyriques. Il pose ainsi son regard sur les scènes de la principauté en général et depuis dix ans de l’Opéra de Monte-Carlo en particulier.

Pour célébrer cet anniversaire, le choix de présenter une infime partie de son travail avec l’Opéra aurait pu être montré dans l’atrium du casino, le hall du Grimaldi forum ou encore le hall de l’auditorium Rainier III… au risque d’être vu uniquement par ceux qui fréquentent habituellement les institutions culturelles de la Principauté au détriment du plus grand nombre. Si d’aventure vous observez les flux pendulaires de migration à Monaco, vous vous rendrez vite compte que l’un des endroits le plus courus (au sens propre) de la Principauté se trouve être la galerie qui mène des ascenseurs de la promenade Honoré II au centre commercial de Fontvieille.  

C’est certes une gageure de placer des œuvres dans un endroit de passage privé de toute lumière naturelle mais cela fait sens. Non seulement une présence artistique dans ce non-lieu qu’est ce couloir marmoréen est déjà un embryon de vie en soi mais en plus, les œuvres d’Alain Hanel sont ainsi mises à disposition du plus grand nombre. Quand bien même l’endroit est traversé au pas de charge par  une population toujours pressée, gageons que la présence des photos aura ralenti,  le flux voire l’aura temporairement arrêté dans une un instant fugace de surprise artistique.

Et c’est là que le parti pris esthétique d’Alain Hanel croise le public visé. Comme le public visé, Alain Hanel doit travailler sur le mouvement rapide, comme le public visé, il est contraint par la lumière artificielle du lieu, comme pour le public visé, Alain Hanel doit arrêter le mouvement, comme pour le public visé, Alain Hanel doit capter le mouvement. En résumé, pour ses œuvres comme pour le public visé, Alain Hanel est l’artiste du fugace, de l’éphémère, celui qui doit capter l’instant, l’attention de personnes artistes ou non qu’il ne connaît pas forcément.

Quelle place occupe réellement l’Art dans notre société en dehors de ses lieux de représentation ? C’est bien toute la question posée par cette initiative de remettre des œuvres dans la ville, dans des lieux qui font sens. Souhaitons simplement que cette expérience se renouvelle et s’amplifie.

Galerie Carrefour - Exposition Alain Hanel ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comGalerie Carrefour - Exposition Alain Hanel ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comGalerie Carrefour - Exposition Alain Hanel ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Galerie Carrefour - Exposition Alain Hanel ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article