Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Cinéma, #mort, #Adolescence, #Enfance, #Violence, #Amour, #Amérique du Nord, #Epoque contemporaine, #Bad boys
[Cinéma – Le Mercury – Nice]  Manchester by the Sea : histoire déconstruite pour mélodrame actuel

Même si chacun peut garder une réserve quant à la démonstration-construction du film, si chacun peut demeurer sur son quant-à-soi par rapport aux malheurs de la famille Chandler, Manchester by the Sea reste une vraie surprise cinématographique cette année et, comme les derniers spectateurs à avoir pu entrer dans la salle du cinéma Mercury étaient entassés au tout premier rang, le succès populaire et le bouche à oreille sont effectifs.

Evidemment, le récit linéaire de la famille Chandler du Massachusetts peut sembler a priori un peu « too much » tant elle semble accumuler les ennuis comme la lumière les papillons de nuit et les reniflements de la salle prouvent que l’objectif est atteint. Les personnages ont des caractères bien trempés, bien marqués : Casey Affleck en Lee Chandler est un teigneux cogneur… lorsqu’il a bu, Lucas Hedge en Patrick Chandler est l’adolescent dans toute sa splendeur et Gretchen Mol en mère alcoolique finit par chercher la rédemption en épousant le catholique ultra-pratiquant. L’ensemble fonctionne mais le stéréotype n’est jamais bien loin.

En revanche, la construction du film est sa grande force. Le récit est déconstruit, les flash-back nombreux, les histoires familiales s’entremêlent, les époques s’incrustent les unes dans les autres laissant au spectateur le soin de reconstituer minute après minute ce gigantesque puzzle aussi pulvérisé que les vies qu’il raconte. Cependant, une fois que le spectateur comprend la construction, il finit par attendre le point de rupture finalement annoncé.

Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan demeure malgré tout un des incontournables de ce début d’année. Sans temps mort, il captive, sans linéarité, il interroge et sans fard, il donne un coup de projecteur intéressant et finalement assez novateur au mélodrame.

 

Manchester by the Sea - Drame de Kenneth Lonergan avec Casey Affleck, Michelle Williams, Kyle Chandler – États-Unis - Date de sortie : 14 décembre 2016 - Durée : 2h 18min

 

Commenter cet article