Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Cinéma, #Amour, #Jalousie
Souvenir de Bavo Defurne ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Souvenir de Bavo Defurne ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Que vous le vouliez ou non, quelques heures après le film Souvenir, cette insupportable mélodie kitch signée Pink Martini squattera votre encéphale comme le font toutes ces mélodies répétitives à l’eau de rose ; vous vous surprendrez alors à fredonner :

Joli garçon

Je dis oui

Bras de béton

Je dis oui

Cœur de bonbon

Je dis oui

Seul vit l'amour

Où vit l'envie

Ce joli garçon aux bras de béton et au cœur de bonbon est un jeune boxeur interprété par Kevin Azais.  Lequel cœur de bonbon n’a plus qu’une idée en tête : faire revenir sur le devant de la scène Laura (Isabelle Huppert), l’idole de son père désormais employée à la chaine dans une obscure usine totalement oubliée après des années de lumière.

Mais faire remonter Laura sur scène est plus périlleux que prévu. Outre que le jeune néo-manager n’a aucune compétence dans le domaine, il n’est pas de taille à lutter contre le show-business. Les premiers contrats qu’il décroche sont de l’ordre du pathétique ce que le réalisateur transforme avec bonheur en autant d’instants d’humour grinçant. A mesure que Laura renoue avec le succès, elle retrouve le goût des paillettes et de la vie futile, l’heure n’est donc plus à la retenue.

Comme dans la chanson, Laura en pince pour le joli garçon, bras de béton et finit par l’attirer dans ses filets. Mais  si le père se satisfait de cette idylle par procuration, la mère ne l’entend pas de cette oreille. Et toute l’ambigüité de la situation amoureuse, qui allie fougue et maladresse sans jamais se déterminer, s’installe sous nos yeux.

Souvenir parait facile dans un premier temps mais la comédie dramatique du belge Bavo Defurne s’avère plus profonde que prévue et réussit à manier le comique de situation, le dramatique de circonstance et le pathétique de répétition. A l’image de son tube, Isabelle Huppert avec sa gestuelle d’un autre âge tient parfaitement le rôle d’une artiste surannée, l’exact inverse de ce qu’elle est. Rien dans le film n’est épargné : ni la mécanique des shows télévisés, ni l’inhumanité du show-business, pas davantage la lourdeur des fans ou l’inanité de cette vie de mirages.

Comme la chanson, Souvenir va s’incruster dans les vôtres et vous remémorer quelques unes de ces vedettes éphémères  rapidement tombées de leur piédestal.

 

« Souvenir » - Comédie dramatique de Bavo Defurne avec Isabelle Huppert, Kévin Azaïs et ohan Leysen – France - Date de sortie : 21 décembre 2016 Durée : 1h 30min

Commenter cet article