Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Cinéma, #fantastique, #Violence
Arès de Jean-Patrick Benes avec Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse- Cinéma Mercury- Nice

Arès de Jean-Patrick Benes avec Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse- Cinéma Mercury- Nice

 Prolonger la courbe. A quatorze ans d’intervalle, aucun prévisionniste ne l’a fait et pourtant… Il suffisait de prolonger la courbe des sondages respectifs de Jean-Marie Le Pen et de Lionel Jospin en 2002 pour se rendre à l’évidence, il suffisait de prolonger les courbes cycliques des sondages d’Hillary Clinton et de Donald Trump en 2016 pour se préparer au choc.  Il ne fallait pas être grand clair, juste observateur.

 Quel rapport avec Arès le film très réussi de Jean-Paul Benes, scénariste entre autres de Kaboul Kitchen ?  Cette bonne surprise de fin d’année est en fait un film de science fiction, passé quasiment inaperçu, sorti le 23 novembre 2016.  Arès est le nom de combat de Reda (splendide Ola Rapace). Dans ce Paris pas si lointain, à une époque où la France, mondialisation oblige, se retrouve avec plus de dix millions de chômeurs, un gouvernement fantomatique et des firmes transnationales surpuissantes, les combats de néo gladiateurs réinventent le Panem et circenses romain.

Tous les coups sont permis, la civilisation d’écrans relaye à foison ces combats dans les rues, sur tous les supports tandis que l’aréna, elle, est vide. Financés par les grandes multinationales de laboratoire, l’Aréna devient à la fois le champ d’expérimentation et le lieu de la promotion de produits ultra-dopants que chacun utilise désormais sans contrainte. Les pauvres ont envahi les rues, les publicités trônent sur la tour Eiffel, la distance et la distanciation ont été abolies, le peuple qui ne se révolte pas croupit par hypnotisation d’écrans.  

De combattant fini qu’il était par accident cérébral consécutif au dopage, Reda ou Arès remonte sur les planches en prototype zéro soit le premier combattant à supporter sans mourir la nouvelle molécule qui doit révolutionner le monde du combat. Les enjeux financiers sont importants, les cadavres des cobayes passés aux pertes et profits,  l’intrigue, l’enjeu et l’enquête peuvent débuter.

La réussite de ce film de science fiction tient au remplacement des moyens démesurés par une intrigue ficelé au millimètre. Rien n’est négligé, le piège se met en place  tranquillement, les rebondissements sont crédibles, le spectateur entre deux scènes de combat se retrouve entrainé dans cette spirale infernale. Paris se retrouve transformé sous nos yeux à coup d’effets spéciaux ; ils ne nous montrent pas un Paris chamboulé mais juste un Paris légèrement transformé par les circonstances qui nous sont décrites, donc très crédible.

En somme, le film tient surtout parce qu’il a prolongé la courbe : la culture d’écran nous envahit, il restait à la parachever, le football dans les aréna envahit vos écrans, lesquels envahissent votre espace public, il suffisait de lui donner une dimension supérieure, le dopage est une réalité sportive qui se cache, il n’y avait plus qu’à le légaliser,  la gouvernance politique se tétanise devant le pouvoir des frimes transnationales,  il ne manquait plus qu’à affirmer leur prééminence.

Voilà sans doute les succès de la réussite de ce film qui, sous sa violence gratuite a priori, questionne notre monde et son devenir simplement… aussi simplement que le prolongement d’une courbe. Effrayant non ?  

 

Arès – Film d’Action et de Science fiction de Jean-Patrick Benes avec Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse – France - Date de sortie 23 novembre 2016 – Durée : 1h 20min

Arès de Jean-Patrick Benes avec Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse- Cinéma Mercury- Nice ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comArès de Jean-Patrick Benes avec Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse- Cinéma Mercury- Nice ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Arès de Jean-Patrick Benes avec Ola Rapace, Micha Lescot, Thierry Hancisse- Cinéma Mercury- Nice ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article