Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Patrimoine, #Tourisme, #Moyen âge, #architecture, #Religion, #Politique, #Urbanisme
Castell'Arquato ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Castell'Arquato ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Passer de Lombardie en Emilie –Romagne dans la région de Mantova-Sabbioneta consiste simplement à traverser le Pô. Quelques kilomètres après l’avoir franchi, surgissent les premiers contreforts des vallées affluentes du Pô dont l’Arda.

Pour protéger la plaine, il fallait verrouiller les hauteurs et Castell’Arquato en est un excellent exemple. Village forteresse sur son site défensif perché, Castell’Arquato se situe un peu à l’écart des grandes routes touristiques. Ce ne sont plus les terres des Gonzague mais celles des Visconti et le village a d’ailleurs été fortifié par Galéas Visconti. Le château et sa tour ainsi que l’hôtel de ville sont parfaitement conservés. Il faut avouer que l’éloignement des grands axes et  l’escarpement sont sans doute les meilleurs alliés de la préservation. Mais l’édifice le plus original de Castell’Arquato est sans doute la collegiata di Santa Maria Assunta du XIIème siècle et ses fresques, joyau de l’art roman, elle n’est exceptionnellement pas transformée en baroque.  

A la Taverna del Falconiere que nous ne saurions que trop recommander à la fois pour la qualité gastronomique, l’accueil et la beauté de la vue sur les toits de Castell’Arquato, sont soudainement entrés trois Américains. Rien d’exceptionnel a priori si ce n’est la remarque de l’hôtesse : « je vous ai reconnue, j’adore les films d’Hitchcock ». Rien de tel pour immédiatement dresser l’inventaire des blondes hitchcockiennes susceptibles de séjourner en Italie et qui ressemble à la dame en question. Résultat : entre Eve Marie-saint, sans doute trop âgée, Kim Novak, sans doute trop refaite, seule Tippi Hedren semblait convenir.

Un des hommes du groupe nous a chaudement recommandé la visite de Vigoleno, le qualifiant de château de comte de fée. Quoiqu’un peu effrayé par le qualificatif, le conseil s’avéra effectivement judicieux. Le village fortifié de Vigoleno, œuvre des Visconti de Piacenza, est réellement un petit bijou médiéval parfaitement conservé. Cerné par des remparts et accessible par une barbacane, Vigoleno est l’exemple type du village médiéval où pouvoir spirituel et temporel cohabitent : Le donjon et le château certes  transformé en hôtellerie trônent au centre de la place tandis que plus loin l’église romane San Giorgio, hélas fermée ce jour là, veille sur les fidèles. Notre ami américain n’avait donc  pas fantasmé un village médiéval trop…hollywoodien.

Castell'Arquato et Vigoleno  ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCastell'Arquato et Vigoleno  ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCastell'Arquato et Vigoleno  ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Castell'Arquato et Vigoleno  ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCastell'Arquato et Vigoleno  ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCastell'Arquato et Vigoleno  ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Castell'Arquato et Vigoleno ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article