Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Patrimoine, #environnement, #architecture, #Urbanisme, #Moyen âge, #Religion, #mort
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

En ces temps de Festival de Cannes, du répit pour les Limbes pourrait être un titre de polar ou de film noir. Mais contrairement aux polars, c’est de résurrection temporaire dont il est question dans la chapelle Notre-Dame de Beauvoir à Moustiers-Sainte-Marie.

Petite chapelle bâtie à la fin du XIIème siècle sur les vestiges d’un temple marial du Vème siècle, l’édifice est un résumé à lui seul de l’art religieux du Moyen-âge mariant les époques romane et gothique. Les différentes dates de construction, reconstruction et agrandissements se voient d’ailleurs à l’œil nu par la voûte en berceau brisé de la fin de l’époque romane, à laquelle succède une voûte sur croisée d’ogives de l’époque gothique qui précède un chœur gothique tardif du XVIème.

Évidemment le ciel se méritant, il vous faudra d’abord gravir les 262 marches à flanc de montagne qui mènent à ce sanctuaire à répit. Ne vous méprenez pas ! Le répit n’est pas cet instant intermédiaire où vous soufflez d’être arrivé avant de vous lancer dans la descente qui glisse. Le répit est une croyance en un retour temporaire à la vie d’un enfant mort-né le temps de lui conférer le baptême avant la mort définitive.

L’impossibilité de baptiser l’enfant ou de l’ondoyer envoyait l’enfant mort-né directement au limbus puerorum, aux limbes des enfants, les Limbes étant ce lieu intermédiaire inventé par les théologiens au XIIIème siècle entre le Purgatoire et le Paradis. Pire, au chagrin de perdre un enfant s’ajoutait l'interdiction de le faire inhumer en terre chrétienne. Pire encore, l’âme de l’enfant non baptisé n’allait pas directement au ciel, ne devenait pas un ange proche de Dieu et donc, ne pouvait assurer davantage le salut de ses parents.

Fort heureusement, l’Église inventa le répit, possible dans certains sanctuaires seulement, le plus souvent consacrés à la Vierge dont l’intercession se révélait nécessaire pour obtenir un miracle. Il n’en fallait pas beaucoup : un frémissement du corps, une plume posée sur la bouche du bébé qui se soulevait, une couleur même pâlichonne qui revenait sur son visage pendant que l’assemblée psalmodiait autant de prières que nécessaire. Dès le signal, un baptême express dans l’urgence était célébré pour que la pauvre âme rejoigne cette fois-ci, l’entourage de Dieu dûment nanti du sacrement tandis que son corps, à nouveau mort, était inhumé dans le cimetière adjacent.

Si les protestants, particulièrement rétifs aux miracles, aux intercessions en général et à la Vierge en particulier, mirent un terme à ces pratiques dès le XVIème siècle, elles subsistèrent dans les pays catholiques jusqu’au XXème siècle. Et si d’aventure le doute vous guette quant à la véracité de telles pratiques, profitez du répit que vous laisse cette histoire pour admirer le site de Moustiers-Sainte-Marie qui vaut à lui seul cette infernale montée.

Moustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comMoustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comMoustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Moustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comMoustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comMoustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Moustiers-Sainte-Marie : l'église Notre-Dame de l'Assomption et la chapelle et la chapelle Notre-Dame de Beauvoir ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article