Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Patrimoine, #Tourisme, #Arts plastiques, #environnement, #Moyen âge, #architecture, #Urbanisme
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

« Si les Catacombes étaient à Florence, M. Daninos les aurait sans doute déjà visitées trois fois. Mais, habitant Paris depuis quarante ans, il ne les connaissait pas encore ». Par la voix du major William Marmaduke Thompson Pierre Daninos nous rappelle fort élégamment que l’herbe est non seulement toujours plus verte ailleurs mais plus grasse chez le voisin. Rien de tel que la science expérimentale pour tester ces assertions : direction Camporosso et Dolceacqua.

A quelques dizaines de kilomètres de Monaco et de la France, dans la vallée de la Nervia se trouvent quelques joyaux du Moyen-âge : l’église San Pietro de Camporosso et le vieux bourg de Dolceacqua. Visité par Claude Monet, le peintre l’a d’ailleurs immortalisé sur une toile visible au Musée Marmottan de Paris non loin d’impression, soleil levant, toile qui a donné son nom à l’ensemble du mouvement impressionniste.

L’église San Pietro de Camporosso est peut-être la plus ancienne église de la vallée de la Nervia. Elle est visible de la route et attire l’œil des curieux mais ils ne sont que quelques uns à franchir le pas et à s’arrêter n’osant sans doute pas traverser le cimetière au centre duquel elle est élevée. Si le flanc droit de la nef, l’abside et le campanile sont estimés du XIème siècle, les fresques à l’intérieur de l’édifice sont datées du XVème siècle. Le visiteur pourra en profiter pour travailler l’anthroponymie des tombes et des grandes familles monégasques et azuréennes afin d’en déduire que les grandes crises migratoires ne concernent pas que ce début de XXIème siècle.

Dolceacqua, est un bourg médiéval surplombé par son château. Le premier document qui cite Dolceacqua remonte à 1151, lorsque les Comtes de Ventimiglia firent construire la première partie du château sur le sommet des rochers qui dominent stratégiquement le premier étranglement et la bifurcation de la vallée. Ce que les guerres successives, à l’époque des Doria, n’avaient pas réussi à faire, le fort tremblement de terre de 1887 le paracheva et le château en est aux prémisses de sa restauration.

Sous le château se développa le premier village qui suit en ronds concentriques le rocher, le second village s’étant installé au milieu du XVème siècle de l’autre côté du torrent Nervia. Pour relier les deux entités, un pont en dos-d'âne à un seul arc de 33 mètres de portée, encore visible aujourd’hui, fut édifié. C’est ce pont, que Claude Monet peignit en 1884, avec l'ensemble des maisons et le château des Doria.

Mais Claude Monet n’est pas le seul peintre qui a laissé une empreinte dans cette région. En déambulant dans l'église paroissiale Saint Antoine, bâtie au XVème siècle, remaniée en style baroque, pensez à lever la tête moins pour observer les dorures baroques restaurées que pour admirer le polyptyque de Sainte Dévote, œuvre de 1515 de Ludovic Brea, très présent dans la région, qui met en scène outre Sainte Dévote, Sainte Barbe et Sainte Agathe.

Au final, vous aurez pour quelques dizaines de kilomètres effectué un retour en arrière de plusieurs siècles. A quelques encablures de la traditionnelle épreuve de philosophie ouvrant le sacro-saint baccalauréat, vous pourrez alors répondre à cette question fondamentale : La connaissance du passé peut-elle nous aider à comprendre le présent ? Vous avez quatre heures !

Camporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCamporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCamporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Camporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCamporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comCamporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Camporosso et Dolceacqua ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article