Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Patrimoine, #Tourisme, #environnement, #architecture, #Urbanisme, #Moyen âge, #Epoque moderne, #Epoque contemporaine
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

A force de crier « Vive la République ! », les Français eurent un Empereur rappelaient les Frères Ennemis dans leur célèbre sketch sur l’Histoire de France. Que vient faire Napoléon dans cette histoire ? Outre la route, allez demander aux Grognards qui ont envahi Annot ce lundi de pentecôte 2016. Des grognards dans les Alpes-de-Haute –Provence me direz-vous ?

Ne pensez pas que je sois tombé sur la tête ou qu’un savant mélange soleil et pastis ait troublé mes sens mais mon chemin a curieusement croisé celui de la bravade d’Annot. Tous les ans à la pentecôte, certains habitants commémorent le retour des soldats rescapés de Waterloo en endossant les habits de grognards. A l’origine, défi lancé à Louis XVIII et Charles X, successeurs de l’Empereur, la tradition s’est perpétuée jusqu’à nos jours.

Signe de l’importance de l’événement, la République avait sorti tous ses élus pour fêter … l’Empereur. Mieux ! Le train à vapeur, symbole de la République triomphante, s’était subitement remis en service de Puget-Théniers à Annot. Allez comprendre ! Dans le train à vapeur, une équipe de télévision, celle d’Échappées belles, l’émission de France 5 en tournage sous la houlette de Sophie Jovillard.

Ironie de l’histoire, Sophie Jovillard, déjà présente avec son équipe vendredi soir dans le restaurant de Castellane où je me sustentais, est arrivée avec le train à vapeur pendant que j’arrivais en voiture à la gare d’Annot ne pouvant pas me garer dans le village pour cause de grognards. Je regarderai donc l’émission programmée pour le 11 juin avec le plus grand soin.

Le patrimoine ferroviaire et le patrimoine immatériel s’étant manifestés tour à tour au milieu d’une foule importante, c’est à la manière de Lucky Luke (I’m a poor lonesome cowbioy ans a long way from home) que j’ai décidé de partir à l’assaut de la citadelle d’Entrevaux dont je n’avais pas bravé la montée depuis plus de vingt ans. Réaménagée par Vauban sur le site du château des seigneurs de Glandèves, elle est toujours aussi haute, aussi majestueuse, elle offre de nouvelles découvertes comme les souterrains, elle est en perpétuelle restauration mais quel plaisir d’en venir à bout. Allégorie de la République terrassant l’ancien régime ? En toute humilité bien sûr…

Annot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comAnnot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comAnnot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
Annot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comAnnot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comAnnot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Annot, Entrevaux et Sophie Jovillard ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article