Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Cinéma, #Amour, #Jalousie, #Enfance
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Sans vouloir jouer les anciens combattants, voir à l’affiche un film signé Cyril Gelblat m'a un peu secoué. Moi qui l’ai vu défiler devant le jury « défis jeunes » du CROUS à l’époque où il était encore étudiant, moi qui l’ai revu dans la catégorie « Jeunes cinéastes » lors d’une table ronde organisée en marge du Festival de Cannes, moi qui ai raté sa création les Murs Porteurs à sa sortie, je ne voulais pas laisser cette fois-ci passer l’occasion.

Le titre, le synopsis fleuraient bon la énième "comédie française" sur la vie, le couple, les enfants mais qu’importe, je voulais savoir. Heureuse surprise de bout en bout pour ce tableau amer des quadras mâles en crise, des rigidités bourgeoises, de la nécessaire paternité, de l’utilitarisme appliqué au quotidien. Tel un funambule sans cesse menacé de tomber dans la caricature ou le manichéisme, Cyril Gelblat a l’art de nous envoyer régulièrement dans des directions qu’il perturbe au dernier moment. Ainsi désarçonné, le spectateur peut alors goûter avec délice aux nombreuses ellipses dont il distille le film beaucoup plus efficaces que de longs discours.

Le film semble couler de source, suivre sa route, il est en fait très construit, dirigé d’une poigne de fer pour que les acteurs à l’écran par leurs transformations deviennent l’esprit du film, son ressort même, sa rythmique. Manu Paillet excelle en père peu concerné, en éternel adolescent affligeant, en tête à claques au demeurant sympathique. Il tranche avec Audrey Lamy efficace en mère affligée, en femme ambitieuse et néanmoins sympathique et en épouse à la recherche de son confort intérieur. Aure Atika apporte une jonction idéale entre tous ces mondes qui s’entrechoquent et les deux filles Rafaèle Gelblat et Jaïa Caltagirone impressionnent par la justesse de leurs réactions.

La liberté de ton employée, l’humour qui s’empare du film (« On verra ça ce soir » répond le père excédé à sa petite fille qui lui demande si, elle aussi, elle peut être juive), l’absence des tabous traditionnels sur la vie de couple contribuent également à donner au film à la fois cette tonalité réaliste et cette saveur novatrice. Non, décidément, non ! Cette comédie n’est pas une énième comédie de mœurs. Elle apporte un souffle nouveau, une fraicheur qui renouvelle le genre.

Ne faisons pas la fine bouche, tuons le suspens, nous sommes ressortis du cinéma en ayant « Tout pour être heureux ».

« Tout pour être heureux » film de Cyril Gelblat avec Manu Payet, Audrey Lamy, Aure Atika – Comédie – France - Date de sortie : 13 avril 2016 – Durée : 1h 37’

Nice - Cinéma Pathé Masséna - « Tout pour être heureux » de Cyril Gelblat ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comNice - Cinéma Pathé Masséna - « Tout pour être heureux » de Cyril Gelblat ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Nice - Cinéma Pathé Masséna - « Tout pour être heureux » de Cyril Gelblat ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article