Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Théâtre, #Danse, #Mythe, #Amour, #mort, #Antiquité, #Epoque contemporaine, #Europe
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com
©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Changement de décor, d’atmosphère, d’esthétique voire d’univers pour le spectacle de la compagnie Trucmuche qui, même s’il peut se lire à différents niveaux, ne peut être conseillé à tous. La magie de « Roulez carros ! » consiste à faire côtoyer spectacles visibles par un large public et expériences artistiques plus intimistes.

« L’énième acte de son cœur » de la compagnie Trucmuche désarçonne mais ouvre le champ de la réflexion. Il questionne plus qu’il ne répond et en ce sens, il pique la curiosité. Expérience sensible qui se déroule en jauge réduite dans la pénombre, le spectacle commence à perturber les bien voyants qui se retrouvent dans la situation de l’aveugle : ici les malvoyants de tout bord à commencer par les myopes sont rois.

Symbole de la sortie des temps obscurs qui se matérialise par l’invention du théâtre, de la comédie et de la tragédie avec son cortège de mythe et de symboles encore très présents dans nos cultures et dans nos têtes, « L’énième acte de son cœur » témoigne d’un amour bruyant et désordonné qui a traversé les siècles et n’est qu’un perpétuel recommencement.

Tout est fait pour nous rattacher à nos lointains inspirateurs : temps obscurs, généalogie mythologique dessinée sur la table au début de l’aventure, Méditerranée réduite à la taille d’un saladier rempli d’eau, libations en tout genre, Korè statufiée, port du masque obligatoire, coryphée qui règle l’ensemble, musique envahissante produite sur place. Mais ce sont surtout les cris envahissants sur musique métal tranchant avec un silence de mise jusqu’alors qui nous rattache plus directement à nos lointains précurseurs. Comme en écho à l’effroi de ces héroïnes antiques éperdument amoureuses, effroi de Phèdre pour sa dénonciation infâme ou effroi de Médée tuant ses enfants, Jérôme Grivel ne devient plus qu’un cri sur sa musique.

Pendant quarante minutes, Jérôme Grivel, Sandra Rivière et Michaël Allibert avancent à pas feutré, s’immobilisent, bougent, détestent, crient, vivent, aiment, meurent. Michaël Allibert en coryphée, Jérôme Grivel en cri vivant et Sandra Rivière en korè muette nous présentent une histoire d’amour d’aujourd’hui, singulière comme toute histoire d’amour mais tout aussi universelle que les mythes auxquels elle se rattache. Qu’elles soient portées par les mythes, la tragédie ou les musiques actuelles, les histoires d’amour finissent mal en général.

Forum Jacques Prévert - Roulez Carros ! - « L’énième acte de son cœur » - Compagnie Trucmuche ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.comForum Jacques Prévert - Roulez Carros ! - « L’énième acte de son cœur » - Compagnie Trucmuche ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Forum Jacques Prévert - Roulez Carros ! - « L’énième acte de son cœur » - Compagnie Trucmuche ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article