Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Moyen âge, #Patrimoine, #Religion
[Patrimoine – Ariège] « Je ferai ça quand je serai vieille »... car « c'est pas assez loin »

Un jour que je répondais «La Normandie» à la question «Où passerez-vous vos prochaines vacances ? » je me suis entendu répondre «Je ferai ça quand je serai vieille». La personne me répondant cela étant une fondue des destinées non encore explorées ... mais avec tour-opérateur et hôtels faussement exotiques garantis. Bref, un voyage fixé, organisé, cadré, chapeauté, cadencé, sur-fixé, sur-cadré ...

Un jour (pas le même) que je répondais «Cahors et le Lot» à la question «Où allez-vous donc la semaine prochaine ?», je me suis entendu répondre par une personne encore plus tarte que la précédente «c'est pas assez loin !». La personne me répondant cela était une inconditionnelle des milliers de kilomètres en avion, peu importait la destination que son absence de curiosité au quotidien rendait de toute façon négligeable.

En me rendant ces derniers jours dans les Pyrénées, en Ariège plus précisément, donc dans une contrée «pas loin et pour les vieux», j'ai pu méditer ces deux réflexions fondamentalement philosophiques au hasard de mes découvertes.

Le premier site que je voulais voir depuis ma prime jeunesse était Montségur, haut lieu cathare : parking au pied de l'éperon rocheux et 200 mètres de dénivelé sur des sentiers rocailleux pour atteindre le château ... il faut mériter son catharisme ! Du nid d'aigle, en téléphonant à une vieille copine avec mon portable et en prenant des photos, je me disais que je n'étais pas encore prêt à devenir un « Parfait » au sens cathare du terme, ne pouvant me débarrasser de mes possessions terrestres. J'en étais donc réduit, "puisqu’imparfait", à recommencer un cycle de vie terrestre dans une autre enveloppe ce qui, au fond, n’était pas pour me déplaire.

Puisque j'avais élevé mon âme la veille, j'ai décidé de rendre hommage à Marguerite Duras et «ses» Mains négatives en particulier et à la naissance de l’art en général en m’enfonçant dans une grotte le lendemain, la grotte de Niaux. Deux kilomètres sous terre dans la noir, la loupiotte à la main, dans les passages étroits, sur des sols accidentés, des roches glissantes pour aller se recueillir devant chevaux, bouquetins, bisons et signes, peints il y a 14000 ans par nos très lointains aïeux.

Et pendant qu'on parle d’aïeux, le «Quand je serai vieille» a soudain refait surface provoquant, chez moi, un auto-fou-rire (je suis un spécialiste pour me faire rire tout seul !) m'imaginant la montée de Montségur en téléphérique ou la traversée de la grotte en promène-couillons.

Fort de ses expériences métaphysiques sur des sites réputés, j'ai cru bon de me ressourcer dans le patrimoine rural et ai fait des pieds et des mains pour aller d'abord à Saint-Lizier, cité épiscopale historique où les traces du passage des saints évêques est inversement proportionnel à la pauvreté affichée par les hérétiques cathares puis à Vals (ni la ville de la flotte à bulle ni le patelin du premier ministre) où trône une église rupestre avec fresques médiévales du XIIème siècle avant de terminer mon cursus spirituel à Camon village fortifié autour d’une abbaye. Repu de saines et non d'hérétiques images, je me suis finalement, par le plus grand des hasards, retrouvé dans le village de Lagarde pour y découvrir les vestiges d'un impressionnant château que je n'avais pas repéré en préparant mon périple (seul sans tour-opérateur). J’en ai compris la raison en faisant un retour sur visite. La restauration du château est l’objet depuis les années 2000 d’une querelle digne de Clochemerle entre plusieurs associations, chacune revendiquant le droit, l’honneur et l’avantage de mener les travaux de restauration.

«C'est pas assez loin !» ai-je entendu comme surgi de nulle part au milieu de ces trésors insoupçonnés. Mais je suis allé si loin dans ma curiosité, j’ai parcouru tellement de kilomètres dans mon imaginaire qu'aucun mode de transport ne pourra m’y déposer. N'en déplaise aux victimes des tour-opérateurs … « Ariège » Satan !

Saint-Lizier Cathédrale ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Saint-Lizier Cathédrale ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Saint-Lizier Palais épiscopal ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Saint-Lizier Palais épiscopal ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Vals Eglise rupestre ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Vals Eglise rupestre ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Vals Eglise rupestre ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Vals Eglise rupestre ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Lagarde château ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Lagarde château ©Théodore Charles/un-culte-d-art.overblog.com

Commenter cet article