Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un-culte-d-art.overblog.com

Blog de mes curiosités

Publié le par Théodore Charles
Publié dans : #Danse, #Europe, #Epoque contemporaine, #Violence
[Danse - Monaco Dance Forum - Grimaldi Forum - Monaco] "Salves" : Ordre et chaos

Si je devais donner un sous titre à la pièce Salves de Maguy Marin, ce serait sans contexte ordre et chaos.

Les premières images semblent nous ramener aux origines : au milieu du silence, un à un, les danseurs s’extraient du public et tirent successivement sur un fil invisible, comme les Parques de la Grèce ancienne qui tiraient les ficelles de la vie. Sauf que contrairement aux trois Parques … ils sont sept, la transition judéo-chrétienne est faite.

Les danseurs apparaissent et disparaissent par des portes, des fenêtres, des trous, meurent et laissent la place à d’autres naissances. Ils construisent de manière récurrente d’énormes tables bien dressées, immaculées, dorées pour des banquets pantagruéliques qui virent à l’anarchie à la destruction générale, au retournement, avant même qu’ils ne se soient tenus ; on dirait qu’un cyclone est passé par là.

La scène violente de destruction d’une table bien dressée où ne manquent ni un chandelier, ni une petite cuiller, fait penser à ce double dessin de Caran d’Ache sur l’affaire Dreyfus. Ce dessin illustre un diner dans une famille bourgeoise en deux temps avant qu’ils ne parlent de l’affaire (« Surtout ! Ne parlons pas de l’affaire Dreyfus !» prévient l’hôte qui trône une table bien dressée) et après qu’ils en ont parlé (« Ils en ont parlé ! » précise la légende). Le lieu de convivialité devient l’arène des passions humaines : ordre et chaos.

Et pour insuffler de l’intelligence, de la poésie dans ce monde, pour organiser le pessimisme comme elle le dit, pour résister, Maguy Marin nous brosse successivement une fresque d’histoire des arts, convoquant des images bien ancrées dans notre imaginaire tirées du cinéma de la musique ou des arts plastiques. Illustration de la phrase écrite sur le tableau : «Quand on est dans la merde jusqu’au cou, il ne reste plus qu’à chanter».

Deux œuvres de Maguy Marin Cendrillon et Maybe sont d’ores et déjà entrées dans le répertoire, Salves devrait prochainement les rejoindre.

« Salves » - Conception : Maguy Marin en collaboration avec : Denis Mariotte - Durée : 1h10

Commenter cet article